Tutti Crescendo 27/10/2020: Cantates funèbres allemandes

Auditeurs fidèles de ,
La semaine de Toussaint me donne l’opportunité de vous faire partager les superbes de quatre compositeurs que sont , , .
Les cantates funèbres apparaissent comme des œuvres bien particulières.Elles font souvent appel à des instruments spécifiques comme les flûtes à bec et les violes de gambe. A côté de l’Actus Tragicus, oeuvre de jeunesse de Bach, ce programme permet de découvrir toutes ses caractéristiques parmi lesquelles les évocations du glas funèbre confiées souvent aux pizzicati des cordes.

Vous retrouverez l’excellent RICERCAR CONSORT de Philippe Pierlot avec Greta de Reyghere, James Bowman, Guy de Mey et Max van Egmont.
Cet enregistrement effectué à Heverlee en mars 1990, dans le cadre du Filosofisch Theologisch College van de societeit van Jezus V.Z.W, propose quatre partitions de Trauerkantaten du répertoire liturgique protestant allemand.
On découvre une création typique de Telemann, Du aber Daniel, gehe hin, dans laquelle, à partir du prophète Daniel, « le poème madrigalesque de la cantate développe les thèmes chers à la piété luthérienne (…) à partir de la révélation eschatologique faite au voyant des choses à venir » (notice de William Hekkers qui souligne le lyrisme nostalgique fréquent dans ce type d’évocation funèbre).
La cantate atteint son apogée dans un arioso de basse (Max van Egmond) et un aria de soprano (Greta De Reyghere).
Deux œuvres peu courantes sont jointes : tout d’abord une brève cantate de Boxberg, qui a été organiste à Görlitz et a composé plusieurs opéras ; il s’agit ici d’un commentaire de l’annonce de la mort d’Ezéchias par le prophète Isaïe, paroles que l’on retrouve dans l’Actus Tragicus de Bach.
On découvre encore une cantate de 1706 de Riedel, qui fut cantor dans la ville de Königsberg pendant trente ans ; l’inspiration vient de la parabole du fils prodigue.
“Tu ne meurs pas de ce que tu es malade, tu meurs de ce que tu es vivant…” Montaigne.
Contrairement aux apparences, la mort ne nous hôte pas la liberté!
Que serait la vie sans la mort?

Diffusion ce mardi Mardi 27 octobre à 21H et rediffusion Vendredi 30 octobre à 8H et Dimanche 01 novembre à 19H

Vous aimerez peut-être:

Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire