La libre, découverte Metal : Night Howl

Night-HowlRetrouvez la   de la semaine dans La libre ce mercredi 17 décembre à 20h, rediffusion ce jeudi 18 décembre à 21h.

est un groupe de de la région de Mons. Le groupe est né de la prolongation musicale d’une vieille amitié entre ses membres fondateurs :Thomas, Jonathan et Ludovic. Fort de quelques expériences live ensemble et de quelques enregistrements dans d’autres groupes, le trio se décide à poursuivre l’aventure ensemble. Ils sont bien vite rejoints par un batteur, Finch en 2009. De nouvelles sont écrites et travaillées avec ce nouveau line-up. Le groupe est par la suite rejoint par Luc, ex-Kill My Pain, au chant. Le style musical de l’ensemble des musiciens évolue lentement pour converger vers un style propre. Il est clair que Night Howl ne propose pas un style formaté : tantôt un morceau sonne hardcore, un autre un peu plus death mélodic et tantôt

, avec parfois des influences groovy. Peu importe du moment que cela sonne et que le bassiste aime faire du headbang dessus. De l’importance est accordée à la mélodie (de chant ou des guitares) et à l’entrain des riffs de guitare et grooves de batterie.

C’est sur cette base que le groupe décide après quelques -essais en 2010-2011 de se lancer plus sérieusement dans les lives en 2012. C’est ainsi que le groupe commence à se faire connaître sur la scène metal à Tournai, La Louvière, Florennes, Quiévrain, Seilles, Wambrechies, Mons, etc. De ces concerts, de belles rencontres avec notamment , Skelts, Corporhate, Komah, As they burn, Lamster, TCMFH, No Brain,… Bien que le groupe soit finaliste à quelques tremplins de Rock dur (le Durbuy rock Festival notamment), le groupe obtient la reconnaissance du tout public en obtenant le prix Rock in Hainaut de l’Envol des Cités. Night Howl tournera prochainement un clip grâce à ce prix sur la chanson HPL, écrite en à l’écrivain Howard Phillips Lovecraft. C’est aussi en 2012 que survient une session studio durant laquelle est enregistrée une démo avec deux titres : HPL et Faking King que nous vous conseillons vivement de vous procurer. En effet, il est plus que probable que ces titres deviennent collectors lorsque le public saura que Luc, futur star du catch en 2052, jouait dans le groupe.

En 2013, Night Howl s’oriente vers un style plus agressif en prenant une tendance vers le metalcore/metal progressif, sans jamais renier les bases si chères à ses débuts.

Plus d’infos : http://www.belgianmetalinc.be/releases/night-howl/

Ou encore sur : https://www.facebook.com/nighthowlband

Vous aimerez peut-être:

Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire