La petite goutte de poésie: Maurice Scève

220px-DélieSemaine du 3 au 9 février 2014

est le chef de file de ce qu’il a été convenu d’appeler « l’École lyonnaise », même si aucun manifeste, aucune publication théorique collective explicitant ce magistère et l’homogénéité d’un groupe soudé autour de lui ne viennent justifier l’expression. Issu d’une bourgeoisie aisée et qui a pignon sur rue (son père est juge-mage, son frère Guillaume est un humaniste renommé), il fréquente de bonne heure artistes et gens de lettres, comme , Étienne Dolet, et Guillaume du Choul son cousin. Son érudition, son sens artistique très sûr et son prestige dans la capitale des Gaules des années 1540 le feront désigner comme principal organisateur de l’entrée solennelle de Henri II en septembre 1548. Il ne semble pas pour autant avoir cultivé les honneurs, mais multiplie au contraire les retraites solitaires, ne signe quasiment jamais ses œuvres, et disparaît sans laisser de traces après 1560.

La source: http://fr.wikipedia.org/wiki/Maurice_Sc%C3%A8ve

Cette semaine vous pourrez écouter:

Délie

Délie etre aimer

Délie l’amour de la plus haute vertue

Plus d’info:

http://fr.wikipedia.org/wiki/Maurice_Sc%C3%A8ve

Vous aimerez peut-être:

Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *