De Paris à Broadway, nous avons vu pour vous : ROCK FOREVER…

ROCK FOREVER, adaptation cinématographique de la Comédie Musicale de Broadway et de Londres : ROCK OF AGES est assez surprenante. Le résultat est à l’image du musical, mais en pire…

L’histoire est classique, voir banale… Heureusement que le film fait vite oublier la pauvreté de son scénario grâce aux tubes indémodables  (eh oui, c’est ce que l’on appelle une Comédie Musicale Juke-Box) :

Sherrie, une jeune provinciale, part tenter sa chance à Hollywood pour percer dans la chanson et réaliser ses rêves. À Los Angeles, dans un contexte où le rock est perçu par certains comme “démoniaque”, elle va rencontrer l’amour, se faire briser le cœur, faire face à des difficultés et retrouver l’amour à nouveau. 

Réalisé par Adam Shankman (réalisateur du film HAIRSPRAY en 2007 et de quelques épisodes de la série GLEE), Rock Forever puise en effet sa force dans ses chansons (“Don’t Stop Believing”, “I Love Rock’n Roll”, “I Want to Know What Love Is”…) et il y a peu de temps morts. Les personnages chantent presque en continu, même de trop, que l’on a envie de crier “Stop, arrêtez de chanter !”… Parce que hélas, la qualité du chant n’est pas toujours au rendez-vous ! 

L’ouverture du film donne le ton, elle est l’image des années 80… A l’époque, la musique était importante et nous donnait envie de vivre. Dommage, que les numéros musicaux soient si mal structurés : Le film est linéaire avec trois répliques, une chanson, trois répliques, une chanson, etc… Bref, comme une Comédie Musicale à la française (Ce qui fait le charme de certains spectacles)… Mais c’est quand même mieux, quand il y a un vrai livret !

ROCK FOREVER demeure un divertissement sans prise de tête, avec des séquences musicales plutôt bien menées… Dans l’ensemble, chacun joue son rôle de manière juste mais presque trop propre. Le duo principal incarné par Julianne Hough (Footloose) et Diego Boneta est noeud-noeud et manque cruellement de charisme, ce qui rend leurs personnages totalement vides. À leurs côtés, Alec Baldwin, Catherine Zeta-Jones et Tom Cruise frisent le ridicule à force d’hésiter à tomber ou non dans la caricature. Mary J. Blige semble avoir du mal à trouver sa place  et a très peu de chansons… Bref, Ils ne gagneront pas l’Oscar pour leurs performances d’acteurs !

Si l’on compare le film à la comédie musicale qui se joue à Londres et aux États-Unis, il y a eu quelques changements : à commencer par les chansons elles-mêmes. L’ordre de celles-ci a été changé, “The Final Countdown” a été totalement supprimé, “I Want To Know What Love Is” n’est plus chanté par Sherrie mais par la journaliste de Rolling Stones… Bref, rien de perturbant pour ceux qui n’ont pas vu le Musical. En revanche, le personnage de Catherine Zeta-Jones, la femme du maire, a été totalement inventé pour le film !

Au final, on ressort de Rock Forever avec une impression très mitigée. Il y avait d’autres comédies musicales plus intéressantes, avec une véritable histoire, dignes d’être adaptées au cinéma (Je pense à WICKED !) et on se dit vivement “LES MISERABLES”… Bref, le film est un divertissement plaisant si l’on apprécie les clips vidéos, mais les vrais amoureux du rock resteront sur leur faim et se diront : Beaucoup de bruit pour rien !

 

Rock Forever (Rock of Ages), un film d’Adam Shankman d’après le musical de Chris d’Arienzo

Durée : 2h02

Scénario : Justin Theroux, Chris d’Arienzo, Allan Loeb

Avec : Tom Cruise, Malin Akerman, Bryan Cranston, Catherine Zeta-Jones, Julianne Hough, Alec Baldwin, Russel Brand, Paul Giamatti, Julian Hough et Diego Boneta.

Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire